~ Justice - L'Histoire d'une Robe ~

Publié le par maitrebouguerra.over-blog.com

avocats-la-verbe-et-la-robe.jpgLa Robe d'Avocat D'Hier à Aujourd'hui

La robe d'avocat ou la toge d'avocat est le vêtement porté par les avocats comme costume d'audience. C'est une robe noire avec, dans certains pays un col blanc. L'épitoge peut être avec ou sans fourrure. Il existe des variations des accessoires selon les régions ou les pays (gants, perruque, toque...).

La robe d'avocat a été modifiée au fil du temps mais était au départ une soutane de religieux. Elle en a conservé les 33 boutons symbolisant l'âge du Christ à sa mort .

Le terme « gens de robe » désigne les juges et les avocats. La robe des avocats est à l'origine des patronymes Robinet et Robin, noms jadis donnés aux avocats.

 

 

Histoirerobe.jpg 

Dans l'Antiquité, en Grèce et à Rome officiaient déjà des défenseurs ; mais le plus souvent, l'accusé devait se défendre lui-même, en vertu de la loi de Solon.

Dans le royaume de France, Philippe III le Hardi rédige une ordonnance organisant le métier d'avocat : parmi les règles se trouve l'obligation de prêter serment, de défendre une cause juste et de recevoir un salaire modéré. Une partie des avocats du Moyen Âge étaient des clercs, portant une robe noire qui reste le costume de cette profession en France.

La première mention relative à des avocats figure dans un capitulaire de Charlemagne de 802 mais en pratique le barreau ne débute qu’avec la fixation du Parlement en 1302 et la création du tableau des avocats en 1327. Apparaissent alors les premières règles de déontologie.

Le bâtonnier est le président du conseil de l'Ordre des avocats ; il portait un bâton dans les processions religieuses médiévales. Son rôle consiste notamment à régler les litiges entre confrères. Un barreau séparait l'avocat du public. 

 

 

L'usage du port d'un costume professionnel est ancien.

 

Les avocats portaient la robe jusqu'au siècle de Louis XIV en toute occasion et en public comme en privé; le vêtement de ville ne devint en usage qu'à la fin du règne, d'abord noir et austère puis, malgré des résistances passionnées, identique à celui de leurs contemporains mais jusqu'à la fin du XIXème siècle, l'avocat se reconnaissait dans le monde par une allure plus grave et un habillement plus classique que celui des gens du monde. Tout ceci n'est plus que souvenir mais la robe traditionnelle rétablie par Napoléon au profit des avocats, continue à être portée aux audiences et aux cérémonies de l'Ordre : séance solennelle du Jeune Barreau, obsèques d'un avocat ...

 

Le costume d'avocat est le vêtement traditionnel des avocats instauré sous l'Ancien Régime, supprimé momentanément sous la Révolution, il a été rétabli par le décret du 2 nivôse an XII, maintenu par le décret du 2 juillet 1812 et officialisé actuellement par l'article 3 de la loi du 31 décembre 1971.

 

Toge_m.jpg

L'usage du costume professionnel vient du double souci de souligner publiquement l'autorité qui doit s'attacher à l'exercice d'un service aussi important que celui de la justice, et d'assurer une certaine tenue et égalité d'apparence entre les membres d'un Barreau.

 

C'est l'épitoge qui différencie la robe de l'avocat des autres robes professionnelles.

 

 

 

 

Francerobes 

En vertu de l'article 3 de la loi du 31 décembre 1971, les avocats « revêtent, dans l'exercice de leurs fonctions judiciaires, le costume de leur profession ». Les robes d'avocat sont souvent confectionnées sur mesure, de nos jours. Elles sont faites de différents tissus (panama, faille, serge, microfibre, tergal, fine laine, laine froide, soie, satin).

Le costume complet de l'avocat, se compose de :

  • la robe noire, avec 33 boutons
  • l'épitoge : Les avocats parisiens, selon un usage ancien, portent une épitoge sans hermine. Elle est herminée lors de la prestation de serment, lorsqu'ils plaident en province, devant la cour d'assises ou au cours d'une audience solennelle de la cour d'appel.
Les avocats Docteurs en Droit portent une épitoge à trois rangs de fourrure. Cette tradition séculaire demeure un signe distinctif permettant de marquer leur grade académique et ce par exception au principe d'égalité d'apparence entre avocats.
Les douze secrétaires de la conférence portent aussi l'épitoge avec fourrure blanche.
Le bâtonnier et les membres du conseil de l'ordre de Paris, durant leur mandat, portent une épitoge herminée.
Les avocats de province portent une épitoge herminée.
  • une toque : elle n'est plus utilisée. Désormais elle désigne la case dans le vestiaire des avocats parisiens. Jusque dans les années 1970, ils communiquaient leurs pièces dans le carton de la toque. Le nom est resté.
  • des gants blancs
  • des accessoires supplémentaires peuvent être ajoutés : nœud papillon blanc lors de la prestation de serment…

'Présentation de l'Histoire des Avocats'

Par Pierre-Olivier Sur à la Promotion des élèves de l'EFB - 8 janvier 2002



Vous voici dans l'amphithéâtre Louis Rheims, avec, pour quelques-uns des rêves d'avocat très anciens ; tandis que pour d'autres, tels le Bateau Ivre de Rimbaud, vous êtes ici par hasard… Histoire Avocat
 
 Sur la palette de l'exercice professionnel, il y a autant de pratiques que d'individualité parmi vous : nous sommes indépendants, libres et solitaires, plus que dans toute autre profession. Mais, plus que dans toute autre profession, nous sommes unis – épaule contre épaule comme vous êtes à l'instant – dans la communauté de l'Ordre, qui garantit et développe notre indépendance et notre liberté, pour faire avancer la liberté des autres.
 

 

HISTOIRE DES AVOCATS


"La vie quotidienne des avocats au cours des âges ne fut pas, en effet, simple.

Dès qu'ils  apparaissent à l'aube de la société moderne, ayant découvert le rôle irremplaçable qu'ils doivent jouer dans la société, ils furent en butte aux attaques du pouvoir, de tous les pouvoirs.
L'avocat dérange parce qu'il soutient les faibles contre les forts, les vaincus contre les vainqueurs puissants épris de vengeance." André DAMIEN

avocat_robe.gif

 
Les Grecs ignorent l'Avocat en tant que tel : les citoyens lisent à l'audience des discours rédigés par des rédacteurs (logographes).
Chez les Romains, un collège des Avocats est créé, que l'empereur Justinien 1er appela "Ordre des Avocats" (auparavant, la fonction était une institution purement libérale).
En France, un Capitulaire de Charlemagne fait mention des Avocats dès 802 .
Les Établissements (réglementation de la vie juridique quotidienne des français) de Saint Louis posent les premières règles déontologiques des Avocats.
 

Publié dans Cool~Action

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article